26 Avr Pourquoi écrire un Journal ?

Bonjour et merci de rejoindre RefleXavenue pour cet article consacré à l’écriture, et plus spécifiquement à la tenue d’un journal ou cahier d’écriture.

Vous savez forcément déjà ce qu’est un « journal intime », mais que devient ce type de Journal appliqué à la sphère professionnelle ? À quoi ça sert d’en ternir un ?

Et si je vous disais qu’il pourrait s’agir en fait d’une puissante clef de succès, quel que soit votre projet ?

Si j’ai piqué votre curiosité, je vous propose de découvrir l’impact que tenir un Journal a sur notre cerveau, les différentes formes qu’il peut prendre et les bonnes pratiques pour qu’il soit efficace, et bien sûr, quelques idées de défis pratiques pour votre quotidien. Et tout de suite, voyez ce que vous avez vraiment à gagner à pratiquer l’écriture au quotidien, dans votre Journal 😉

Pour me rendre plus efficient(e), même au travail !

Il y a plusieurs bénéfices à tenir un Journal.

Le plus courant est sans doute le soulagement. Quand vous couchez sur papier les pensées (négatives) qui l’encombrent en arrière-plan, votre cerveau cesse de ruminer et de consacrer de l’énergie à ce qui entrave son élan créateur. Expier, purger ce qui vous pollue à l’intérieur, et de le déplacer à l’extérieur de vous : angoisses, colères, pensées d’auto-sabotage, larmoiements, plaintes, frustrations, etc. Votre cerveau est donc plus libre pour se concentrer sur ce que vous voulez vraiment.

Et si vous écrivez ce que vous souhaitez vraiment pour votre vie ou même pour votre journée, vous donnez à votre cerveau une direction claire vers laquelle se concentrer. Écrire vos rêves, vos aspirations, vos attentes voire noter « trois kifs » de la journée pour reprendre l’idée de Florence Servan-Schreiber (Servan-Schreiber, 2014), pratiquer des affirmations positives, ou noter ce que vous vous souhaitez pour votre journée ont le même effet : programmer votre cerveau vers l’objet de votre désir.

Par ailleurs, un Journal peut être l’endroit idéal pour faire des bilans ou, dans le même ordre d’idée, pour donner des comptes de votre avancement. C’est un usage que je recommande particulièrement pour les travailleurs autonomes, auto-entrepreneurs, ou infopreneurs qui peuvent avoir l’impression de travailler dans le vide avant qu’un résultat vraiment tangible apparaisse.

Vous l’aurez également compris, le Journal est un bon outil pour pratiquer la pleine conscience : on débranche le pilote automatique, et on prend le temps de tourner son regard vers l’intérieur de soi : revisiter son histoire,  réfléchir sur ses actions, repérer les comportements qui se répètent dans notre vie, révéler des blocages ou dialoguer avec une partie de nous-même pour prendre du recul. Vous pourriez être surpris d’en découvrir plus sur vous-même, et de mieux définir votre propre identité, incluant votre rôle comme professionnel. Cette introspection vous donnera l’occasion d’identifier précisément les compétences que vous souhaitez améliorer.

Tenir un Journal permet également de pratiquer le lâcher-prise, qui lui, permet de renouer avec sa capacité d’innovation, une capacité assez recherchée de nos jours dans le monde du travail. Ce principe est décortiqué par Julia Cameron dans son livre Libérez votre créativité (Cameron, 1992).

 

Au final, un Journal est un moyen de garder le cap dans votre vie, d’éviter de vous perdre dans une routine qui finit par ne plus faire de sens quand on en oublie l’objectif final. Il évite de se laisser submerger par des sentiments négatifs en permettant au cerveau de se détoxifier vous rendra donc plus efficient dans toutes les sphères de votre vie ! La tenue d’un Journal est une clef du succès pour ceux qui ont envie d’aller un pas plus loin dans leur carrière professionnelle ou dans leur développement personnel.

Mais comment un simple Journal peut avoir un si gros impact sur notre vie ?!

 

2 Commentaires

Envoyez votre commentaire