20 Mar Le modèle VAKOG pour mieux se comprendre

 

Bonjour et merci de rejoindre RefleXavenue pour cet article qui va aborder une de nos fonctions cérébrales de base que nous utilisons pour apprendre, communiquer, et percevoir absolument toutes nos expériences de vies !

 

Vous avez sans-doute déjà entendu des expressions telles que : « cette personne est plutôt visuelle », « je suis auditif », « il est très kinesthésique ». Saviez-vous qu’il s’agit d’un indice précieux pour mieux communiquer avec vos collaborateurs et aussi pour mieux exploiter vos propres capacités cérébrales ?

 

En fait, vous découvrirez que notre cerveau possède un « canal sensoriel privilégié » ou « canal d’apprentissage ». Il s’agit du sens le plus « facile » pour une personne pour aborder le monde !

 

Vous trouverez dans la littérature les acronymes VAK, VAKO, ou VAKOG dont les lettres réfèrent aux mots Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, et Gustatif. Pour le reste de cet article, j’utiliserai l’acronyme « VAK », en considérant que les sens olfactifs et gustatifs sont inclus dans le terme « kinesthésique ».

 

Dans cet article, on va chercher à comprendre :

  1. Quelle utilité peut avoir le « modèle VAK » pour votre vie professionnelle ;
  2. Le fonctionnement du modèle VAK (la théorie en arrière quoi !) ;
  3. La recette pour bien appliquer le modèle VAK dans votre milieu de travail ;
  4. Et je vous proposerai finalement quelques défis pour affuter votre repérage de la tendance de vos interlocuteurs !

 

Je vous souhaite donc une bonne lecture (V) en attendant que le format vidéo (V+A) sorte ou qu’on puisse se serrer la pince en personne (K) ! 😉

 

 

Aucun Commentaires

Envoyez votre commentaire